News Produits Villefranche

Spa & bien-être
15/01/2019
article thumbnail

The Spas est spécialiste de l’équipement de bien être. Ses valeurs s’associent autour d’une marque premium, la créativité ainsi qu’une approche sur mesure de haute qualité. Expert dans [ ... ]


Quand votre intérieur prend des couleurs bien être
14/01/2019
article thumbnail

Pourquoi sommes-nous attirés par telle ou telle couleur et que ressentons-nous ?
Tombée dans la couleur durant son enfance, Nathalie l’a étudié sous tous ses angles. Jusqu’au jour où elle lit [ ... ]


Une idée imprécise ou un projet d’aménagement bien défini…
09/01/2019

April Moon propose des savoir-faire très actuels ! Une équipe de 3 jeunes trentenaires au cœur de l'Ouest Lyonnais avec une vision globale architecture, décoration, projets 3D ... des savoir-fair [ ... ]


Des agencements et du mobilier sur mesure
08/01/2019

ONE TWO TREES
Cette équipe de professionnels, composée d'un architecte d'intérieur et de cinq ébénistes, propose une vaste palette de savoir-faire pour créer des intérieurs uniques.
Répartie en [ ... ]


Other Articles

Adaptabilité de l'habitat : solutions & financements

Envoyer Imprimer PDF

Le maintien à domicile n'est pas toujours possible

Physique et/ou mentale, la dépendance empêche la personne âgée de vivre seule dans un logement ordinaire. Elle doit, soit être placée en maison de retraite, soit bénéficier de l'aide d'un proche ou d'un soutien pour son maintien à domicile ou de l'aide d'un proche.
Une étude de l'Insee montre qu'environ 10 % des personnes de plus de 60 ans vivant en logement ordinaire présentent des signes de dépendance physique, cette proportion augmentant avec l'âge.
Rester le plus longtemps possible à domicile est un souhait qui n'est pas toujours réalisable.En effet, pour pouvoir rester chez soi dans de bonnes conditions, quatre critères doivent être réunis. Ils concernent la santé, l'environnement familial, le niveau de ressources et l'adaptation de l'habitat.

Maintien à domicile et état de santé

C'est le critère le plus important dans le choix du maintien à domicile. En effet, la dégradation de l'état de santé, entraînant une incapacité totale ou partielle, implique un placement en maison de retraite.
Si la personne âgée quitte brutalement son domicile sans y être préparée, l'effet peut être traumatisant. D'où l'intérêt d'une démarche réfléchie et anticipée. Or une enquête du Credoc a montré que seul le quart des personnes âgées interrogées s'est informé préalablement sur les possibilités de placement en institution.

La disponibilité de la famille

Elle constitue la clé du maintien à domicile malgré un état de dépendance. Les proches doivent être en mesure de pouvoir venir visiter quotidiennement leur parent dépendant.

Pour favoriser le maintien à domicile, des professionnels peuvent venir compléter l'aide familiale sans pour autant s'y substituer. Le recours à des aides est néanmoins souvent très onéreux.

Le coût du maintien à domicile

Le maintien à domicile n'est pas toujours possible en raison du coût d'une aide professionnelle rémunérée. Au moment de l'évaluation de la dépendance, le coût a été estimé, dans les cas les plus lourds, à plus de 2 000 euros par mois (à titre d'exemple, une nuit de garde revient de 50 à 70 euros la nuit).

Dans ces conditions, malgré l'existence d'aides financières (Cf. notre dossier Subventions ), le placement en maison de retraite est alors à envisager de manière préférentielle.

L'adaptation du logement pour un maintien à domicile en toute sécurité

L'adaptation du logement et de l'environnement immédiat est une des conditions sine qua non du maintien à domicile.
L'adaptation du logement (ex : remplacement d'une baignoire par une douche, installation d'un monte-escalier en cas de maison à étage(s), élargissement des portes pour laisser passer un fauteuil roulant, pose de barres de sécurité et de rampes anti-chutes, etc.) permettra à la personne âgée d'envisager le maintien à domicile.
Néanmoins, là encore, il faudra mettre en balance le niveau de sécurité, de prise en charge, de bien-être et de coût relatif du maintien à domicile avec celui du placement en maison de retraite.
Rester chez soi en étant en situation de perte d'autonomie n'est donc possible que si un certain nombre de conditions sont remplies en termes d'environnement familial, de ressources et d'habitat.
Si ce n'est pas le cas, le maintien à domicile forcé risque de déboucher sur des situations de crises. C'est alors dans l'urgence que le placement en maison de retraite devra être décidé. Une situation inconfortable à vivre qu'il vaut mieux éviter.
En outre, le maintien à domicile ne résout pas le problème de la solitude. C'est en effet le sentiment de solitude qui reste l'écueil numéro un de l'option du maintien à domicile.

 

 

 

MON INVITATION PARTENAIRE

MON INVITATION PARTENAIRE

Nos Partenaires