Frontpage Slideshow (version 2.0.0) - Copyright © 2006-2008 by JoomlaWorks

L'éco-prêt à taux zéro

Envoyer Imprimer PDF

Dernier volet de notre dossier consacré au chauffage : l'éco-prêt à taux zéro, une incitation forte pour la rénovation énergétique. L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du Grenelle Environnement. Il vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre. Avec ce prêt, vous pourrez opter pour des travaux efficaces en termes d'économies d'énergie, sans faire d'avance de trésorerie et sans payer d'intérêts.
Les décrets d'application parus au journal officiel du 31 mars dernier ont donné le feu vert pour le lancement de cet éco-prêt à taux zéro. Après les éco-prêts liés aux livrets de développement durable, ce nouveau crédit dynamise le marché de la rénovation énergétique. En point de mire : l'objectif fixé par le Grenelle de l'environnement de réduire d'au moins 38% la consommation énergétique des logements d'ici 2020 et de rénover complètement 400 000 logements chaque année à compter de 2013.
Ce prêt permet de financer des équipements et des travaux d'économie d'énergie dans les logements achevés avant le 1er janvier 1990, pour les travaux engagés à partir du 1er mars 2009.
Pour bénéficier d'un prêt allant jusqu'à 20 000€, vous, le propriétaire occupant ou bailleur, devez engager au moins deux investissements parmi les travaux suivants : isolation de la toiture, isolation de murs donnant sur l'extérieur, isolation de fenêtres et portes donnant sur l'extérieur, remplacement des systèmes de chauffage ou de production d'eau chaude par des systèmes plus performants ou utilisant des énergies renouvelables. Pour trois investissements, le montant de l'éco-prêt à taux zéro peut être porté jusqu'à 30 000€.
Ce prêt est distribué par les banques ayant signé une convention avec l'Etat et sera remboursable sans intérêts en 10 ans, voire 15 ans à l'initiative de la banque. Il est accordé en fonction d'un « formulaire devis », rempli par le propriétaire avec les artisans choisis et les devis correspondants et en fonction de la capacité à rembourser du propriétaire. Une fois le prêt accordé, vous disposez de deux ans pour fournir les factures de réalisation des travaux.
Quand on ajoute les avantages du crédit d'impôt (de 25 à 50% selon les équipements, cumulable pour les revenus fiscaux inférieurs à 45 000€), les subventions des collectivités et de l'Anah (Agence Nationale de l'Habitat) et la TVA à 5,5% sur les travaux, les incitations financières ne manquent pas pour changer ses fenêtres ou sa chaudière.
Vous devez toutefois bien cerner les contours de votre projet pour optimiser votre retour sur investissement. Il vous faut d'abord identifier les travaux les plus efficaces en économies d'énergie, grâce à une étude thermique par exemple, et bien intégrer que l'isolation est souvent la solution prioritaire. A vous de choisir ensuite d'effectuer une rénovation complète ou d'échelonner les investissements dans le temps, en fonction de vos contraintes et de vos moyens. Et, après analyse comparée de devis, la réalisation doit être confiée à des professionnels formés aux normes de performance thermique prévues dans les décrets.
Toutes ces conditions réunies, vous pourrez ainsi à la fois valoriser votre bien, économiser sur vos factures d'énergie et contribuer à la protection de l'environnement.

 

Nos Partenaires